• Steve Delcourte

Comment une simple décision peut changer votre vie ?

Mis à jour : 17 mars 2019




Tout changement majeur est le fruit d’une décision importante.

Prendre une décision est aussi simple que tourner le volant de votre automobile. Lorsque le volant est tourné, vous changez de direction…

Si vous ne prenez pas de décisions conscientes, rien ne changera dans votre vie.


Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’une clé très importante dans le développement et l’épanouissement personnel, sur le chemin du succès, sur le chemin de la réussite, sur le chemin du changement, pour aller vers le meilleur. Il y a une clé qui est fondamentale et incontournable, parce que c’est le sein même, si je puis dire, de la vie, c’est que, à un moment donné, vous devez prendre une décision. Vous devez prendre la décision de changer ce que vous voulez changer dans votre vie.

Tout passe par une décision, tout passe par des choix.

Dans la vie, nous sommes toujours confrontés à faire des choix, à tout niveau, pour des petites choses, pour des choses plus importantes et sans le fait de faire consciemment des choix, de prendre des décisions, rien ne se passe. Donc, la première action, l’une des premières actions à mener si vous voulez changer votre vie ou quelque chose dans votre vie, et bien vous devez en prendre la décision. C’est-à-dire, à un moment donné, vous devez consciemment décider de changer cette situation ou de changer votre vie.


Si dans votre vie, il y a quelque chose qui ne vous plait pas, si la vie que vous avez actuellement ne vous plait pas, et bien la première étape, une des plus grandes étapes pour changer votre vie, c’est de prendre la décision de la changer. Alors, cela paraît comme cela, je dirai, très simple. En réalité, oui, c’est simple.

Néanmoins, il faut le faire parce que si vous ne le faites pas, et bien, rien ne se passera.



Alors, comment vous pouvez prendre une décision ?


1. La grotte


Dans tous les livres sages (religieux ou non), avant que le héros ne prenne une grande décision, il part dans une grotte. Que ce soit volontaire (Mohamed, Jésus (dans le désert), Platon, etc.) ou par la contrainte (Edmond Dantes pour ne citer que lui)...

Allez donc vous ressourcer dans un lieu où vous pouvez déjà être bien et tranquille avec vous-même. Par exemple, vous promener dans une forêt ou dans la nature ou dans un gîte que vous aimez particulièrement. Si vous êtes extrême, pourquoi pas participez à une retraite silencieuse ? Bref, trouvez votre "grotte".


2. Les bonnes questions

  • Est-ce que cette situation, que je vis actuellement à tel niveau, me plait ?

  • Est-ce que je souhaite la maintenir ou est-ce qu’elle ne me plait plus ?

  • Est-ce que je souhaite la changer ?

  • Et puis ma vie telle que je l’ai aujourd’hui, est-ce que je souhaite la changer ou je souhaite améliorer certaines choses de mon existence actuelle ? Oui ou non ?

Donc, déjà, il doit y avoir une réflexion, une intériorisation par rapport à votre vie et voir ce que vous voulez changer. Et déjà, peut-être, cela peut arriver, prendre déjà intérieurement une décision de vouloir changer cela.

Pour que vous puissiez prendre une décision plus facilement, je vais vous conseiller par la suite, une fois que vous êtes chez vous, après cette "retraite" par exemple, de prendre un papier, un crayon, et puis de vous demander :

  • Qu’est-ce qui est important pour moi ?

  • Qu’est-ce que j’ai envie de vivre ?

  • Qu’est-ce que je souhaite vivre ?

  • Qu’est-ce que je souhaite faire de ma vie ?


Evaluez ainsi votre situation actuelle, une situation particulière ou votre vie en général, en notant tout ce qui vous convient dans cette situation ou dans votre vie actuelle, et aussi tout ce qui ne vous convient pas et que vous avez envie de changer.


Le prix à payer


Indiquez ensuite les bénéfices concrets de ce choix ET le prix à payer.

Comme tout le monde sait, "choisir c'est renoncer". Il y a donc l'addition du choix. Le prix à payer pour que ce choix se réalise. Qu'il soit lourd de conséquence ou très léger, i est important de ne pas faire l'autruche. Sortez la tête du sable et regardez bien en face le prix à payer.

Si je prends le cas d’une situation particulière, par exemple, dans une un contexte relationnel ou professionnel particulier, je peux évaluer les avantages et les inconvénients de cette situation. Si les inconvénients sont supérieurs aux avantages, alors cela signifie que dans ce contexte précis, je ne suis sûrement pas bien. S‘il y a plus d’inconvénients que d’avantages, c’est certainement, quelque chose devrait être aménagé. Et pour la faire évoluer, il va falloir prendre une décision. C’est la même chose pour ma vie en général. Si j’évalue mon existence et si je trouve qu’il y a, dans mon existence actuelle, plus de choses que je n’aime pas que de choses qui me plaisent, plus d’inconvénients que d’avantages, alors, là aussi, je vais devoir, à un moment donné, prendre une décision si je veux changer cela.


Donc, vous prenez une feuille par rapport à une situation donnée et par rapport à votre vie en général. Et vous notez tout ce que vous avez envie de changer, tout ce qui peut vous déranger, tous les inconvénients et vous notez aussi tous les avantages de cette situation.

En parallèle, sur une autre feuille, vous notez la nouvelle situation ou la nouvelle vie que vous aimeriez avoir. Dans l’idéal, qu’est-ce que j’aimerai avoir dans cette nouvelle situation ou dans cette nouvelle vie ?… Et pareil, vous en mesurez les avantages et les inconvénients. Evidemment, il doit y avoir plus d’avantages que d’inconvénients puisque c’est ce que vous désirez, c’est ce que vous souhaitez. Néanmoins, parfois, nous pouvons évaluer certains inconvénients. Nous pouvons évaluer également certains obstacles ou certaines peurs parce que le changement peut créer des peurs, peut créer aussi, dans notre esprit, le sentiment qu’il y aura des obstacles.

Donc, vous évaluez tout cela. Vous pesez la balance. Entre ma situation actuelle et la situation à laquelle j’aspire, qu’est-ce qui est le mieux pour moi ?… Entre ma vie actuelle et la vie à laquelle j’aspire, qu’est-ce qui est le mieux pour moi ?…


Le champ des possibles


Après avoir bien tout sous-pesé, il arrive généralement qu'une hypothèse penche plus que l'autre. Mais peut-être qu'aucune des deux ne convienne encore.

Savez-vous qu'il existe d'autres choix?

Le problème avec les choix, c'est qu'ils sont limité par notre imagination.

C'est la raison pour laquelle, il est temps à ce moment du parcours de faire appel à un ami.

Une personne qui possède de bonnes facultés d'écoutes, une personne ouverte et disponible. Une personne qui ne soit ni dans le jugement ni dans l'exotisme du tout est OK toujours pour tout.

A ce stade, peut-être n'avez-vous pas une telle personne dans votre entourage...

C'est à ce moment qu'il est bon de trouver un coach extérieur. une personne qui détient les outils adaptés à la situation et à vos besoins. Il n'y a pas meilleur investissement que quelques séances avant de faire le grand saut du choix vital ! Après tout, c'est de votre vie qu'il est question.



Le choix du cœur


Vous avez pris du recul et vous avez élargi le champ des possibles. Vous avez toutes les options devant vous. En tout cas, toutes celles que vous pouvez imaginer... Même avec de l'aide. Votre petite voix vous dit plein de choses dans votre tête et vous tentez de rationaliser. Pourtant, bien que vous ayez une sage décision à l'esprit. Vous ressentez comme un frein...

Que dit votre cœur ? Qu'est-ce que vous ressentez ?

Si vous n’avez plus envie de certaines choses dans votre vie, alors vous devez dire STOP ! Et si vous avez envie de nouvelles choses que vous avez notées, sur la deuxième page, alors vous devez dire à ces nouvelles choses, OUI ! Mais surtout, testez ce choix avec la voie du cœur en vous posant cette question:

Au fond de moi, pour moi et rien que pour moi, est-ce que cela me rapproche de mon MOI profond ou est-ce que ça m'en éloigne?

Cette réponse est primordiale pour faire le bon choix.

C’est important aussi d’aller chercher la motivation. Vous ne pouvez pas changer une situation s’il n’y a pas une motivation suffisamment forte derrière. Vous ne pourrez pas prendre une décision s’il n’y a pas suffisamment de motivation. Ou vous risquez de vous oublier et tôt ou tard, cela reviendra sur le tapis de vos doutes ou de vos regrets.

Donc, à un moment donné, si vous en avez assez de votre situation, de telle situation ou de votre vie et que vous y trouvez plus d’inconvénients, de difficultés que d’avantages, même si le changement vous fait peur, même si vous ne savez pas encore comment vous allez changer, même si vous y voyez des obstacles, si votre aspiration à une nouvelle situation, à une nouvelle vie vous fait vibrer, alors c’est là que vous devez aller.

Après, le chemin pour y arriver va s’ouvrir devant vous parce que vous aurez pris la décision.

Alors, une fois que vous avez fait votre évaluation, prenez votre décision. C’est-à-dire, répondre à la question : qu’est-ce que je décide maintenant ? Rester dans cette situation actuelle ou avoir une nouvelle vie, une nouvelle situation ? Qu’est-ce que je veux ? Si je veux une nouvelle vie ou de meilleures choses à tel ou tel niveau, je dois le décider ! Je dois décider que voilà, maintenant, je dis STOP à ceci, OUI à cela. Tout simplement, je dois le décider !


Ecrivez

Ecrivez votre décision. Et gardez cette décision avec vous, toujours à portée de main jusqu'à ce que vous ayez annoncé ce choix fermement à votre entourage. Si je prends un exemple par rapport à la santé, vous devez écrire : "je décide maintenant de prendre ma santé en main". Et qu’est-ce que cela signifie de prendre sa santé en main ? Quels actes vous allez poser ? Quelles nouvelles bonnes habitudes vous allez mettre en place pour aller vers la santé ? ...

Je vous rassure, le plus dur est fait. Vous avez décidé en votre fort intérieur. Et déjà, vous sentez un relâchement au niveau du ventre. Toutefois, une nouvelle angoisse apparaît...

La question du "comment vais-je faire ?"



Le plan d'action

Si vous voulez changer votre vie, si vous voulez changer une situation professionnelle donnée, si vous aspirez à une autre situation relationnelle, et bien vous devez vous demander, une fois que vous avez pris votre décision, que vous l’avez écrite, quel est le plan d’action pour trouver ce nouveau travail ou pour améliorer ma relation ?… Qu’est-ce que je vais faire ?… Et vous définissez par écrit ce que vous devez faire !

Peut-être, vous former à tel niveau ou peut-être travailler sur la communication au niveau professionnel, ou avoir un plan d’action pour chercher un autre poste, etc… 


A partir du moment où vous avez pris votre décision, vous savez de toute façon ce que vous devez faire. Et donc, le plan d’action, vous le connaissez, il vous suffira de l’écrire.

Cependant, il manque parfois des étapes claires à l'esprit.

C'est donc le moment de repartir dans votre "grotte" ou dans un endroit calme et propice à la réflexion.


D'arrière en avant


Certaines personnes bloquent sur les étapes.

Voici un petit truc:

Si vous ne savez pas par où commencer, imaginez-vous tout au bout du chemin...

Qu'est-ce que vous voyez,entendez autour de vous et comment vous sentez vous lorsque vous imaginez avoir réussi, c'est à dire, au terme de votre choix?

Prenez le temps de l'imaginer vraiment et écrivez ce que vous trouvez.

Ensuite, dites-vous: "et quelle étape y a-t-il juste avant celle-là?"

Notez cette étape.

Puis répétez l'opération encore et encore... Jusqu'à ce que vous arriviez à ici et maintenant.


Vous avez votre feuille de route, votre plan d'action !


Si vous êtes toujours dans le brouillard à cette étape, rien de plus simple. Vous reprenez rendez-vous avec votre coach. Il connaît votre parcours et vous aidera à y voir plus clair rapidement avec vous.



L'image

Voilà, vous avez pris votre décision.

Votre plan d'action est prêt et clair.

Vous avez la vision de votre objectif.

C'est très bien. A présent, illustrez votre objectif.

Mais pourquoi me direz-vous?

Pour répondre à cette question, laissez-moi vous raconter l'histoire d'un personnage que vous ne pouvez pas ne pas connaître:



Dans son cocon familial bourgeois, préservé de la guerre et de ses atrocités, un jeune garçon reste un être à part : le jeune enfant joue parfois avec ses sœurs, mais passe la plupart du temps à lire et à dessiner dans sa chambre aux murs recouverts d'un velours bleu, sous la reproduction d'un tableau représentant un souper de Frédéric II dans son palais de Sans-Souci, à Potsdam – La Table ronde, par Adolph Von Menzel 1815 -1905. Ce tableau lui a plu, il l'a souhaité pour Noël, ses parents ont capitulé. Il n'avait pas encore dix ans… Cet enfant, c'est le jeune Karl Lagerfeld.


C'est probablement à ce moment que son destin s'est scellé. Outre le fait qu'il ne s'est jamais séparé de cette oeuvre, elle était installée dans son appartement. Comme un rappel constant à ce qu'il aspirait, cela l'a certainement porté lorsqu'il a douté. Rappel à l'huile d'une vie des lumières qu'il a souhaité et dont il a choisi le cap. Il ne lâchera jamais ce rêve.


Nous avons tous une image qui nous ramène à notre MOI profond et désiré. Il est temps de le dépoussiérer et de l'exposer. Regardez-le chaque jour. Que ce soit écrit et aussi en images !



Engagez-vous qu'ils disaient


Et oui, un choix, c'est un engagement.

Un engagement avant tout avec vous-même. C’est-à-dire qu’après avoir fait ce processus, vous pouvez retourner dans votre forêt ou dans la nature et puis vraiment, faire ce pacte avec vous. La question est la suivante : est-ce que je veux continuer à rester dans cette situation et avoir plus tard des regrets ?… ou est-ce que je veux changer cette situation et avoir une meilleure vie, une meilleure situation, améliorer mon existence et est-ce que je le fais maintenant ?



Tout changement majeur est le fruit d’une décision importante !

Personnellement, c’est parce que j’ai pris des décisions importantes que j’ai pu améliorer ma vie. A un moment donné, j’ai pris la décision d’avoir une vie harmonieuse, plus positive. Et le fait de prendre cette décision et de me donner des moyens pour cela, progressivement, ma vie est allée dans ce sens-là. A un moment donné, j’ai décidé d’attirer à moi plus d’argent. Alors, petit à petit, cela est arrivé. J’ai décidé d’être en meilleure santé, et cela est arrivé, etc., etc.

A contrario, il était une fois où je n'arrivais pas à décider. Du coup, je souffrais et je faisais souffrir les autres... Car on entraîne avec soi les personnes qui nous entourent... Ne dit-on pas "pour le meilleur et pour le pire"?


Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L'un et l'autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire.

Steve Jobs



Je vous souhaite donc de prendre pour vous les meilleures décisions possibles. Vous pouvez, bien sûr, dans la zone commentaire ci-dessous, poser vos questions ou partager votre expérience.

Si vous pensez qu'un ami aurait besoin de lire l'article, envoyez-lui. Ca lui fera peut-être du bien. Il n'y a pas de hasard, que des synchronicités. Si vous aimez cet article, et bien cliquez sur « j’aime ». Abonnez-vous aussi à ma news letter. Cliquez sur « s’abonner » pour recevoir dans votre boîte mail les prochaines articles. Partagez avec moi ci-dessous vos décisions si vous le souhaitez.

Bonne journée,


Steve Delcourte

L'Ours Bleu


Merci à Karl Lagerfeld et à Steve Jobs pour leur modèle de perseverance vers leur rêve !


#reprenezlecontrôle #prendreunedecision #pleineconscience #stevejobs #karllagerfeld #loursbleu #stevedelcourte #onaunevievivonslapleinement

 

©2019 by Steve Delcourte. Proudly created with Wix.com