• Steve Delcourte

Un premier pas de côté...

Mis à jour : 9 mars 2019

On peut se demander pourquoi l'homme nuit gravement à sa santé et accessoirement à toute la planète alors qu'il est pleinement conscient qu'il se détruit et qu'il a les moyens de se préserver... Je ne suis pas suicidaire et pourtant, chaque jour, certaines de mes actions nuisent gravement à ma santé. Pourquoi?


Un auteur m'a donné des pistes : Sébastien Bohler dans son ouvrage intitulé Le Bug Humain.



Et l'on est en droit de se poser cette question: "qu'est-ce qui nous empêche de faire un pas de côté?"

Sébastien Bohler nous répond nettement sur le sujet.

Mais qui est Sébastien Bohler?

Sorti de Polytechnique, il est titulaire d'un DEA de pharmacologie moléculaire et cellulaire puis d’une thèse de neurobiologie moléculaire. Aujourd'hui, il est un journaliste, chroniqueur, conférencier et écrivain notamment au travers des thèmes de la manipulation mentale, du transhumanisme, de la fabrication de souvenirs et j'en passe.


En gros, il constate ceci:

C'est notre fonctionnement individuel qui pose problème. Notre cerveau n'est pas programmé à réagir correctement vis-à-vis de l'environnement.

Notre cerveau répond à 5 besoins qui empêche de réagir sainement et dictés par le striatum et qui nous récompense par des injections de dopamine. Quels sont-ils?


1° Manger.

2° Avoir des rapports sexuels.

3° Dominer les autres.

4° Capter un maximum d'information (donc en ce moment, en me lisant, vous générez du plaisir parce que votre striatum vous envoie de la dopamine.

5° Faire le moins d'efforts que possible.


Alors, on pourrait se dire que certains points ne devraient pas poser de problèmes vis-à-vis de l'impact écologique... C'est clair que faire le moins d'efforts possible, se faire plaisir en faisant l'amour tout en récitant du Verlaine ne devrait pas trop avoir un impact sur notre belle planète (pourvu qu'on sorte couvert).

Excepté qu'une fois encore et comme l'explique très bien l'oeuvre de Yuval Noah Harari, "Sapiens, une brève histoire de l'humanité", le monde de l'homme a évolué trop vite mais son cerveau n'a pas eu le temps de s'adapter aux changements. Si notre cortex préfrontal avait plus d'incidence sur nous, il y a fort à croire que nous nous en sortirions mieux.


Il n'empêche qu'une fois qu'on sait cela, on peut individuellement marcher sur les traces de plus de conscience, voir, de pleine conscience. Et c'est précisément la démarche que j'ai entamé depuis quelques années.

Cette pratique n'a pas changé ma vie. La pleine conscience m'a permis de changer les éléments que je souhaite changer dans ma vie. La pleine conscience permet de s'éclairer et de distinguer nos envies de nos besoins et nos besoins de nos pulsions. Ensuite, rien ni personne ne choisira à notre place. Le choix en est juste plus éclairé.


Lors de mon prochain article, je vous relaterai mon parcours en pleine conscience, les pièges à éviter et les petites anecdotes qui s'y rapportent.


En attendant, je vous conseille de lire ces deux ouvrages si ce n'est déjà fait:


Le Bug Humain de Sébastien Bohler




Sapiens, une brève histoire de l'humanité de Yuval Noah Harari

Aussi disponible au format audio !






Interview de Sébastien Bohler pour la sortie de son livre "Le Bug Humain".



#lebughumain #sebastienbohler #reprenezlecontrole #uneviemavie #stevedelcourte #sapiens #YuvalNoahHarari

16 vues
 

©2019 by Steve Delcourte. Proudly created with Wix.com